A quoi ressemblera la gestion locative en 2022 ?

La gestion locative permet au propriétaire d’un bien immobilier d’en confier la charge à un intervenant extérieur, souvent spécialiste de la gestion immobilière, moyennant un niveau de rémunération préalablement établi. La spécialisation et les compétences du professionnel gérant le bien locatif permettent au propriétaire de se décharger de nombreuses contraintes. En effet, le marché immobilier dans son ensemble, et l’activité de location en particulier, nécessitent de nombreuses connaissances dont le propriétaire ne dispose pas nécessairement : connaissance du marché, connaissances juridiques, rédaction des baux de location, droit des locataires…

Image appartement engestion locative pour 2022

Comment se définit la gestion locative ?

Formellement, la gestion locative d'une maison ou d'un appartement se définie comme l’intégralité des démarches et opérations permettant la bonne administration d’un bien immobilier mis en location. Ainsi, le terme « gestion locative » revêt de nombreuses activités. À titre d’exemple, la seule mise en location d’un bien requiert :

  • La publicité et la mise en valeur du bien,
  • L’organisation des visites,
  • L’étude des dossiers des prétendants,
  • La rédaction du bail de location,
  • L’état des lieux d’entrée.

Ensuite, une fois le bien loué, il conviendra d’en assurer un suivi régulier et rigoureux, permettant de recouvrer les loyers, de veiller à la bonne santé technique du bien (rénovation, entretien, maintenance), et de gérer, le cas échéant, les rapports avec le syndic de copropriété. Enfin, lorsque le locataire quitte le bien, il s’agira de procéder à l’état des lieux de sortie et à la restitution du dépôt de garantie en temps et en heure, avant de se lancer à la recherche d’un nouveau locataire.

Qui s’occupe de la gestion locative ?

Intermédiaire entre le bailleur et le locataire, la personne (physique ou morale) en charge de la gestion locative d’un bien se substitue aux tâches et obligations incombant traditionnellement au propriétaire. Aussi, il n’est pas rare que la gestion locative soit assurée par un professionnel de l’immobilier. Qu’il s’agisse d’une agence immobilière, d’un mandataire immobilier indépendant, ou d’un syndic de copropriété, ces professionnels disposent des compétences nécessaires à la gestion d’un ou plusieurs biens. Cependant, ils ne sont pas les seuls sur le marché de la gestion locative. Ainsi, un office notarial peut également étendre son activité à la gestion de biens. Il en est de même pour les huissiers de justice. Il arrive assez fréquemment aujourd’hui de confier la gestion de son bien à ce professionnel assermenté qui maîtrise, mieux que quiconque, les procédures de recouvrement des loyers impayés. Enfin, d’aucuns préfèrent confier la gestion de leurs biens à leur expert-comptable, à un cabinet de gestion ou encore, à un administrateur de biens.

Qu’est-ce qu’un mandat de gestion locative ?

Un mandat de gestion locative est un contrat conclu entre le propriétaire d’un bien immobilier, appelé le mandant, et un professionnel de la gestion locative (agence immobilière, cabinet de gestion…) appelé le mandataire. À travers ce contrat, le mandant autorise le mandataire à gérer, en totalité ou partiellement, son bien immobilier. Ce dernier doit notamment prendre en charge la mise en location et en assurer le suivi. En vertu des articles 1984 et suivants du Code civil et aux dispositions de la loi n°70-9 du 2 janvier 1970, dite loi Hoguet, un mandat de gestion locative est nécessairement établi par écrit, et doit être numéroté et inscrit au registre des mandats du mandataire. En savoir +

Outre ces dispositions, il doit obligatoirement revêtir un certain formalisme et mentionner notamment :

  • Les missions du mandataire,
  • La durée du mandat,
  • Les engagements des parties,
  • Le montant exact de la rémunération du mandataire,
  • La raison sociale du mandataire…

Quelles sont toutes les tâches relatives à la gestion locative ?

Les tâches relatives à la gestion locative peuvent se diviser en 3 phases :

  • En amont de la location,
  • Pendant la location,
  • À l’issue de la location.

En amont de la location, le mandataire, titulaire d’un contrat de gestion locative, doit rechercher un locataire mais également procéder aux vérifications d’usage : s’assurer que les revenus du potentiel locataire lui permettent effectivement de louer le bien, s’assurer que ce dernier dispose de garants… Ces vérifications lui garantissent, a priori, de recouvrer les loyers sans difficulté.

Le mandataire procède ensuite aux visites du bien et sélectionne le meilleur candidat. Enfin, il établit le bail de location, réalise l’état des lieux d’entrée et encaisse le dépôt de garantie.

Pendant la location, il est en charge de :

  • Recouvrer les loyers et établir les quittances,
  • Refacturer les dépenses exceptionnelles : TAM – Taxes Ordures Ménagères…
  • S’occuper des relances envers le locataire,
  • Suivre rigoureusement la mise à jour du loyer selon les indices en vigueur à chaque date anniversaire du bail,
  • Vérifier que le locataire soit bien titulaire d’une assurance habitation,
  • Suivre et procéder à la régularisation des charges de copropriété, le cas échéant,
  • Enregistrer et répondre au préavis de départ en fixant un rendez-vous pour l’état des lieux de sortie, et récupérer les clefs du bien.

À l’issue de la location, le mandataire procède donc à l’état des lieux de sortie, avec, en appui, l’état des lieux d’entrée dans le logement. S’ensuit la remise des clefs par le locataire, puis, le remboursement du dépôt de garantie si l’état des lieux de sortie le permet.

Combien coûte la gestion locative déléguée à une agence ?

Bien que la gestion locative permette au propriétaire de s’affranchir de toutes les tâches relevant de la gestion d’un bien immobilier, et notamment, de gagner un temps considérable tout en encaissant les loyers de manière récurrente, cette pratique à un coût ! Les services du mandataire sont bien évidemment facturés au propriétaire du bien. D’ordre général, les honoraires d’une agence immobilière représentent, sur une année, entre 6% et 10% hors taxes du montant des loyers encaissés par le propriétaire. Autrement dit, les honoraires relatifs à la gestion locative s’élèvent généralement à un mois de loyer par an. Enfin, il est important de noter que certaines prestations ne sont pas toujours incluses dans les contrats de gestion locative. Pour en savoir plus sur les missions de gestion locative déléguées à une agence, cliquez ici. Il s’agit souvent de prestations ponctuelles telles que la rédaction du bail ou la déclaration fiscale des loyers.

Retour en haut